Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juillet 2014 1 21 /07 /juillet /2014 12:39

Aujourd'hui , il est de bon ton d'adorer tout ce qui est "vintage"...

On s'émerveille de tout ce qui faisait notre passé. Comme une envie de retour en arrière ...  Et  il faut suivre le mouvement pour être "politiquement correct".

Mais ...

La nostalgie parfois n'a pas que du bon !

Désolée de ne pas applaudir avec la foule débridée en adoration devant tous les tissus criards année 70. De ne pas aimer tout ce qui est d'hier ..

Pourquoi certaines choses sont  dépassées? C'est qu'elles ont été remplacées par d'autres , plus pratiques.Tout simplement .

Rouille et éclats sont bienvenus sur ces choses là...

Bref .

Nous avions cédé aux sirènes du "Temps Jadis" et nous avions pris place dans un train à vapeur qui longeait des gorges des Cévennes .

Enorme et vénérable locomotive. Impression monstrueuse devant l'imposante machine qui crachottait  de gros  nuages de fumée dans la petite gare en attendant ces passagers...

Soupirs gargantuesques. Hoquets gigantesques . Eructations charbonneuses...

Nous montâmes dans le wagon aménagé pour les touristes : pas de siéges, juste des barres contre les fenêtres et  au  milieu. Tout le monde se tenait debout pour admirer le paysage et apprécier la mécanique bien huilée sortie de son livre d'images . 

Il faisait beau et chaud .

La locomotive toussa, éructa et démarra doucement . Elle prit de l'élan  et inexorablement  quitta la petite gare pour sillonner la vallée encaissée tirant  tous ses wagons de touristes. 

Bientôt le train roula a une vitesse constante . Nous admirions comme tous les magnifiques paysages verdoyants ,doucement bercés par le roulis quand soudain:

"Aie ! cria fortement une femme  dans le wagon ,quelque chose m'a piqué! "

Presque aussitôt, plusieurs personnes dans le wagon eurent ou des grimaces , ou des cris étouffés.

Une nuée d'escarbilles incandescentes  venaient de nous  tomber dessus.

Nulle échappatoire.

Par les fenêtres ouvertes, la fumée brulante rentrait en vagues ininterrompues dans le wagon , maculant les vêtements de suie noire, picotant les peaux nues.

Le voyage dès lors perdit de son charme désuet . Chacun attendait avec impatience le retour dans la petite gare .Quand enfin nous descendîmes sur la terre ferme : quel spectacle! Nous étions tous  aussi  tachetés que des dalmatiens !

Le comble , c'est qu'une escarbille m'était tombée dans l'oeil et qu'il fallut trouver une pharmacie pour me l'ôter .

Borgne et  noire de suie, c'est ainsi que je quittais , sans regret , le petit train à vapeur .

On ne me reprendra plus à rêver de  "La machine à remonter le temps" !

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bleue-la-renarde Charasse Evelyne
commenter cet article

commentaires

Dominique Hasselmann 07/11/2014 22:25

Le PDG de la SNCF n'aurait-il pas emprunté un jour le même train que vous ?

Alice 27/08/2014 23:03

j'adore!

petite monique 16/08/2014 21:59

j'aime tout tes blogs superbes et variés quel talents.pour ecrire tu as c'est un don

Présentation

  • : blog de Bleue-la-renarde Charasse Evelyne
  •  blog de Bleue-la-renarde Charasse Evelyne
  • : Billets d'humeur et d'humour, tranches de vie décalées et romancées mais toujours véridiques.Aventures et histoires racontées pour le fun.Je suis Bleue la Renarde qui prend tout ce qui fait plaisir et passe à ma portée.
  • Contact

Recherche

Un Sourire Par Jour

Liens