Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2013 6 21 /09 /septembre /2013 11:32

Avertissement !

Ce texte ne s'adresse qu'aux amis des chats.

Fort risque d'allergie.

J'adore les chats.

Et ils me le rendent bien.

Mon chat actuel se nomme Gaîa. Petite fée velue et moustachue dispensatrice de câlins.

Avant elle, plusieurs sont passés dans ma vie. Tous ont laissés une  marque indélébile dans ma mémoire. 

Les chats de ma mère  portaient  tous le même nom : "Minette", mâle ou femelle, peu importe. 

Ils furent mes "apprentissages" de l'esprit animal.

Mes premiers chats eurent pour  nom : Pussy, Bouboule, Pirouette et Câline.Deux mâles. Deux femelles. Quatre caractères distincts. Entités remarquables. Multi facettes félines .

Chats malins. Chats stupides.Chats caressants .Chats acariâtres.

 J'ai donc des histoires de chats  plein ma besace.

En voici une particulièrement édifiante.

J'habitais le quartier médiéval de la vieille ville, tout près de la cathédrale. Quartier populaire, repaire des familles de portugais, travailleurs courageux mais harassés.Tous apparentés. Tous bucherons.

Au fond d'un long couloir sombre: une cour cernée de fenêtres, encombrée de piles de bûches, de copeaux de bois,d' humbles carrioles. Hâvre citadin des rongeurs et des chats errants.  Mon logement était là, au premier étage.

J'avais Lisbonne à ma porte. Les sardinades et le fado montaient tous les jours jusque chez moi. Bruit et odeur  ibériques.Les chants  las se mélaient aux appels impérieux des mères :

-Filipe! Filipe! Fàbio! Fàbio!

Mon salon donnait sur les toits de leurs petits chais remplis de tronçonneuses, haches et autres manchettes affutées.

Aux beaux jours,le soir venu, se jouait ici un théâtre d'ombres  et de miaulements au rituel bien huilé. J'étais aux premières loges, dans la pénombre, je savourais la danse féline un peu cruelle des chats en chaleur.

Une belle chatte tigrée donnait le tempo de la sarabande.

  Quelques mâles échauffés lui tournaient autour en lançant au ciel des feulements rauques déchirants.

Tapie dans l'ombre, elle attendait en grondant sourdement. C'était une mascarade, parce que chacun des chats aurait son heure.

Commedia dell' arte!

La belle veloutée se laissait finalement séduire par tous ses prétendants empréssés. Aprés quelques coups de pattes griffues pour donner le change.

Simplicité animale.

Le manège recommençait  tant que la belle tigrée n'était pas rassasiée et jusqu'à ce que les chaleurs s'estompent..

Un soir, Bouboule, le bien nommé, s'invita dans la scène.

Autant dire un grain de sable dans tout ce beau rouage. Notre belle tigrée ne savait plus où donner du râle: tous ces mâles à ses pieds, quelle aubaine!

Elle ignorait que Bouboule n'avait de mâle que le nom .Il était castré et donc totalement insensible aux charmes de notre fiéffée féline!

Tandis que ses congénères se tenaient à distance de la belle, suivant le scénario préétabli , il s'avança sans crainte vers elle. Elle cracha tant et plus, menaçante.

Il ne recula pas, allant directement sur elle. Là, il lui assèna quelques coups de pattes bien sentis.

Elle s'aplatit , tentant d'éviter les griffes peu amènes...Penaude.

Aucun des chats ne bougea une moustache.

L'eunuque quitta la scène, la queue haute, nullement inquièté.

Ce fut l'unique fois où je vis des chats médusés!

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by bleue-la-renarde
commenter cet article

commentaires

Martine 10/10/2014 21:21

quel talent...je ne me lasse pas de lire tous tes textes ! de la façon que tu racontes.....je vois les endroits dont tu parles....quel souvenir ! bisous

Présentation

  • : blog de Bleue-la-renarde Charasse Evelyne
  •  blog de Bleue-la-renarde Charasse Evelyne
  • : Billets d'humeur et d'humour, tranches de vie décalées et romancées mais toujours véridiques.Aventures et histoires racontées pour le fun.Je suis Bleue la Renarde qui prend tout ce qui fait plaisir et passe à ma portée.
  • Contact

Recherche

Un Sourire Par Jour

Liens