Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 juillet 2016 2 12 /07 /juillet /2016 12:54

J'ai fait à La Réunion des rencontres sympathiques, le climat tropical aidant certainement à lier plus facilement connaissance .

Parmi tous les visages bienveillants , un se démarque particulièrement : celui de Madame Alphonse. Réunionnaise de naissance , c'est une dame presque centenaire d'origine chinoise à qui je fus présentée un jour.

Imaginez une très vieille dame parcheminée, maigre à faire peur mais dont le sourire et le regard gardent encore une pétillante jeunesse .

C'est une ancienne épicière d'un quartier populaire, ayant loué sa boutique , elle occupe les arrières de celle ci et son fils soixantenaire l'étage aménagé.

Un jour donc , on m’amène dire bonjour à la vénérable dame .

Dans une ruelle écrasée de soleil, derrière une boutique foisonnante, on pousse une lourde porte de zinc grillagée et là , à droite on voit les rayons fournis de l'actuel commerce et à gauche une autre lourde porte à franchir.

Une fois ceci fait , on se retrouve dans une sorte de cloaque sombre . Effectivemment, la pièce est aveugle . Le sol fait de terre battue par plusieurs générations de pieds travailleurs .

Des antiques étagères ploient sous l'abondance de produits vintages , anciens, passés de date etc...Vieilles boites attaquées par la rouille ou la décomposition.Tout cela croulant sous une poussière tenace.

Ajoutez une odeur de pisse de chat âcre et vous avez une idée de la caverne de Madame Alphonse .

Passé le moment d'étonnement et une fois que mes yeux se sont habitués à la pénombre , je découvre enfin celle qui tient tout ceci dans ses mains encore solides .

Elle est debout devant une énorme marmite au fumet très appétissant. Aussitôt , elle suspend tout geste et se donne à ses invités improvisés , elle s'installe dans un fauteuil qu'un chat veut bien lui céder.

Faisant attention de ne pas parler trop créole, elle raconte , l'ile , ses souvenirs , son quartier, ses enfants .

-T'es pas épaisse! Mange ma fi ! Me dit elle en me tendant un bol plein de sa soupe chinoise bien roborative et bien chaude en plein après midi !

Le délicat parfum sent si bon qu'il efface un peu l'odeur nauséabonde de l'urine des chats .

-C'est bon !

-Z'avez pas ça en métropole.

Derrière ses lunettes , je vois ses yeux qui pétillent.

Quand l'heure arrive de laisser Madame Alphonse à ses casseroles pleines de nourriture, (dont on ne sait qui en profitera ) les effusions sont sincères.

-Au revoir. Au revoir. A bientôt !

On retrouve la lourde porte de zinc , derrière laquelle le soleil brutal de La Réunion s'en donne à cœur joie.

Et là, brusquement, avant de franchir le seuil pour retomber dans la vie ordinaire, je suis attirée par un coin sombre qui s'agite .

Je découvre ébahie une tortue terrestre, grande comme une table de salon, prisonnière d'une obscure cage .

Le lent animal lève vers moi sa tête préhistorique et ouvre sa gueule d'où aucun son ne sort.

-C'est notre Caroline à nous . Elle veut sa salade. M'indique Madame Alphonse.

A ce moment je suis stupéfaite par la ressemblance criante entre ces deux êtres, vénérables ancêtres vivant recluses.

Dignes représentantes d'un passé révolu.

Partager cet article

Repost 0
Published by bleue-la-renarde Charasse Evelyne
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : blog de Bleue-la-renarde Charasse Evelyne
  •  blog de Bleue-la-renarde Charasse Evelyne
  • : Billets d'humeur et d'humour, tranches de vie décalées et romancées mais toujours véridiques.Aventures et histoires racontées pour le fun.Je suis Bleue la Renarde qui prend tout ce qui fait plaisir et passe à ma portée.
  • Contact

Recherche

Un Sourire Par Jour

Liens